Sunday, September 24, 2006

Bonjour Tristesse

Depuis quelques semaines je n’ai plus la force d’écrire, de raconter mon quotidien de partager mes coups de cœur et mes coups de gueule…En l’espace d’un été, j’ai perdu deux êtres chers.
Ma tante nous a quittés fin juillet en un éclair. Ce fût fulgurant et contre toute attente. Ce décès m’a profondément marqué car il a réveillé en moi les souvenirs d’octobre 2003, la peine inconsolable de perdre un père, de voir pleurer ses enfants, d’expliquer que Papy est devenu une étoile. Quelle douleur.
Mais c’est malheureusement le cercle de la vie, les parents partent et les enfants restent. En théorie…Parce le 18 septembre en fin de soirée j’apprends une terrible nouvelle.

Le fils de mon meilleur ami est décédé accidentellement. Mais comment, où, ce n’est pas possible, pas lui, nonnnnnnnnnnnnnn.

Aaron (Z’l) – beau gosse de 17 ans s’est noyé dans des circonstances tragiques. J’adore cet enfant que j’ai vu grandir. Les mots ne me viennent pas mais les souvenirs se bousculent dans ma tête. Je le prenais sur mes épaules le vendredi soir pour aller à la synagogue, on jouait aux cartes des nuits entières, je lui ai appris le vice, le contre vice et j’en passe. Je me souviens d’Olivier – son père – m’engueulant de vouloir débaucher son fils. Ou encore pendant un été sur la Cote d’Azur, on nous nous moquions de tout le monde, on flânait dans les boutiques à la recherche de la dernière paire de Puma…

Je pleure un enfant qui aurait pu être mon fils. Je pleure en pensant à la douleur de ses parents Martine et Olivier. Je pleure en pensant à ses deux jeunes frères Ilai et Dan. A la douleur des grands parents qui n’auraient jamais du voir ca…

Olivier mon ami – je ne prie que pour une chose. Que tu es la force de supporter cette épreuve – il faudra vivre avec cette déchirure.

Je vous aime – Que D_ieu vous aide.

7 comments:

Anonymous said...

Bloguer semble bien derisoire.
Courage Florian.

Anonymous said...

Je vous lis régulièrement et j'aime bien vos pensées votre expérience de la vie en israel.
C'est difficile.
La vie en Israel est si belle si dure.......
Bon courage
myriam

Andre said...

Tres touchant ton texte. Ca fait vraiment de la peine cette histoire. J'espere que la famille sera forte...

Noam said...

Ton texte m'a beaucoup touche Florian.
Beaucoup de courage a sa famille et a toi.

metal said...

useful information blog,very good content.

b_adele said...

Ce texte m'à donnée des frissons et m'en donne encore

Courage.

Anonymous said...

JE l'aprécier enomemant , je le connaisser depuis toute petite lui , ses fréres et ses parents ...
je me souvient encor kan ils venaient a la maison et kon rigoler ... je noublirer jamais ces moment ki on etai les plus beau moments de ma vie et ki les resteront pour toujours gravé dans ma mémoir ... Nous toubliron jamais... se n'etait pas de ta faute , tu etai jeune , gentil ... et tu avai tout pour avoir une si belle vie ... maintenant tu n'est plus qu'une etoile dans le ciel mai tu restera a tout jamai quelqu'un de merveilleux et comme toute ta famille ... JE vous aimes trés trés foOoOor et je t'oublirai jamais ... JE vous souhaite tOut le bonheur du monde ...
CINDY